Accueil           Lettres       Généalogie      Histoire         Photos      Bibliographie 
 
   .: Vous êtes ici : Lettres > Recherche > Affichage de la lettre n°344
 


IDENTIFICATION LETTRE : 344

Classer la lettre Envoyer par E-mail Imprimer le document

Portefeuille : Hanoteau, P. 29 à 31    
Lieu :
Expéditeur : Impératrice Joséphine  
Destinataire : Prince Eugène
Date républicaine :  
Date grégorienne : 13 avril 1806
 
Le plaisir que j'avais éprouvé, mon cher Eugène, en apprenant la nouvelle de la grossesse de ta femme, vient d'être troublé par les inquiétudes que tu parais avoir sur sa santé ; tu ne saurais l'engager à prendre trop de ménagements. Rassure-la surtout sur les motifs qui paraissent l'affecter au sujet du décret rendu par l'Empereur : dis-lui que ses craintes ne sont pas fondées par la raison, qu'il ne concerne que les enfants qui, par succession, peuvent, de droit, monter sur le trône de France. Sois persuadé, mon ami, que la mélancolie qui la domine momentanément tient à son état et ne doit pas t'affliger ; cependant, comme elle pourrait prolonger ses souffrances, tu dois chercher par tous les moyens possibles à l'en distraire. Ne te livre pas tant à l'étude, aux affaires ; cherche les moyens de la dissiper : son bonheur étant le premier voeu de ton coeur, c'est assurer en même temps le tien que de t'occuper du soin de la rendre heureuse, et je m'en repose sur toi.

Nous avons été à Grignon chez le maréchal Bessières pour amuser aussi nos jeunes mariés. Ils paraissent fort contents l'un de l'autre, et je remarque que le prince de Bade s'occupe de sa femme, la soigne, et j'espère que ce mariage sera heureux. Nous avons passé la soirée à jouer à des petits jeux. L'Empereur a bien voulu se joindre à nous, et nous arrivons tous à Saint-Cloud gais et bien portants.

Je voudrais, mon bon Eugène, que tu m'eusses donné d'aussi bonnes nouvelles, car il faut que tout ce que j'aime soit tranquille et satisfait pour que je puisse me dire heureuse et l'être. Donne-moi promptement de tes nouvelles, de celles de ta femme et reçois, ainsi qu'ele, mille et mille tendresses.

Joséphine.

[Haut de la page]
 
 
 
 
 
Mot de passe oublié ?
Nouveau membre ?
 



 

Récital Mercredi 5 Octobre 2011 Institut de France et l'Abeille au Service du Patrimoine au sein de la Fondation Dosne-Thiers

Messe à Rueil-Malmaison lundi 30 mai 2011 à 19H

 

 
Désinscription [?]
 

 

Découvrez dans la boutique :
La boutique du site
et bien d'autres livres...