Accueil           Lettres       Généalogie      Histoire         Photos      Bibliographie 
 
   .: Vous êtes ici : Lettres > Recherche > Affichage de la lettre n°307
 


IDENTIFICATION LETTRE : 307

Classer la lettre Envoyer par E-mail Imprimer le document

Portefeuille : Hanoteau, P. 54 à 56    
Lieu : Saint-Cloud
Expéditeur : Impératrice Joséphine  
Destinataire : Prince Eugène
Date républicaine :  
Date grégorienne : 22 septembre 1808
 
Tu ne seras pas étonné que j'aie été malade, mon cher Eugène. Tu sais combien de peines j'avais éprouvées : ma tête s'en est ressentie.

L'hiver dernier, il a fallu tant prendre sur moi qu'il s'est formé un amas d'humeurs, qui a occasionné un dépôt qui, heureusement, a abouti à l'extérieur, ce qui m'a fait souffrir horriblement. L'Empereur, dans cette circonstance, m'a prouvé son attachement par l'inquiétude qu'il a témoignée ; il se relevait la nuite, souvent jusqu'à quatre fois, pour venir me voi. Depuis six mois il n'a cessé d'être parfait pour moi. Aussi l'ai-je vu partir ce matin avec peine, mais sans aucune inquiétude pour moi.

Ce n'est pas que je n'aie quelques ennemeis que je suis tout étonnée de me trouver, car je n'ai jamais fait de tort à personne, mais heureusement qu'ils sont en petit nombre, et plusieurs dont déjà loin d'ici, tels par exemple que le prince Murat. Je puis sans injustice citer celui-là ; sa haine pour moi est si passionnée qu'il ne cherche pas même à la cacher et tu aurais peine à concevoir les propos qu'il s'est permis contre moi en manifestant son désir du divorce. Mais je me venge de lui comme des autres en les méprisant souverainement et en ne cherchant pas à leur nuire, et l'Empereur est trop juste pour ne pas faire la différence de leur conduite avec la mienne.

Mais, mon cher Eugène je ne veux pas t'affliger en te parlant de ceux dont j'ai à me plaindre. J'aime mieux profiter de cette occasion pour t'embrasser et te dire combien je suis touchée de tes sentiments pour ta mère.

Joséphine.

J'ai remis à l'Empereur la lettre de la grand'-mère d'Auguste. L'Empereur me charge de te dire qu'il a fait de suite un décret pour faire rendre à la princesse Georges de Darmstadt ses possessions situées dans le duché de Berg.

[Haut de la page]
 
 
 
 
 
Mot de passe oublié ?
Nouveau membre ?
 



 

Récital Mercredi 5 Octobre 2011 Institut de France et l'Abeille au Service du Patrimoine au sein de la Fondation Dosne-Thiers

Messe à Rueil-Malmaison lundi 30 mai 2011 à 19H

 

 
Désinscription [?]
 

 

Découvrez dans la boutique :
La boutique du site
et bien d'autres livres...