Accueil           Lettres       Généalogie      Histoire         Photos      Bibliographie 
 
   .: Vous êtes ici : Lettres > Recherche > Affichage de la lettre n°249
 


IDENTIFICATION LETTRE : 249

Classer la lettre Envoyer par E-mail Imprimer le document

Portefeuille : I    
Lieu : Fort-Royal
Expéditeur : Rose Tascher de la Pagerie  
Destinataire : Impératrice Joséphine
Date républicaine :  
Date grégorienne : 13 mai 1806
 
Je suis enchantée, Ma Chère Nièce, de profiter de l'occasion de Monsieur de Grandprey pour vous assurer de la tendre amitié que je ne cesse point de vous porter. Il m'est impossible de trouver un meilleur interprète que ce magistrat estimable, choisi par votre auguste époux, pour remplir ici les fonctions les plus importantes, celles d'être l'organe des lois d'accord avec tout ce qu'il y a d'honnêtes gens véritablement attachés au gouvernement de notre illustre Empereur. Je ne puis m'empêcher de rendre hommage aux vertus du grand juge, à la sévérité de ses principes et à son mérite personnel. Il n'a jamais cessé d'avoir pour tout ce qui porte votre nom le respect et les égards que tant d'autres nous ont refusé avant votre exaltation à l'Empire et qui maintenant n'ont que des attentions indiquées par une aveugle ambition. Je ne puis me dispenser de vous le dire et c'est aussi pour vous faire connaître le plus sincère de tous mes amis que je me fais le plaisir de vous écrire. Les intentions de Monsieur de Grandprey sont trop modestes pour désirer un emploi éminent ; la faiblesse de sa santé, le désir de mener une vie tranquille au sein d'une famille qu'il adore lui font souhaiter de rentrer à Paris dans les anciennes fonctions qu'il exerçait, moins importantes que celles qu'il quitte. Je vous prie de seconder ses désirs et de lui accorder votre bienveillance.

Adieu, Ma Chère Nièce. Ma santé est un peu faible. Je ne suis pas fort heureuse éloignée de vous ; mais celà ne m'empêche pas de vous aimer et de vous être tendrement attachée comme j'ai toujours fait. Présentez mes respects à votre illustre époux. Permettez à Berdot de mettre ses respects à vos pieds. C'est un homme que votre mère et moi aimons beaucoup.

/ S / Rose Tascher de Lapagerie

[Haut de la page]
 
 
 
 
 
Mot de passe oublié ?
Nouveau membre ?
 



 

Récital Mercredi 5 Octobre 2011 Institut de France et l'Abeille au Service du Patrimoine au sein de la Fondation Dosne-Thiers

Messe à Rueil-Malmaison lundi 30 mai 2011 à 19H

 

 
Désinscription [?]
 

 

Découvrez dans la boutique :
La boutique du site
et bien d'autres livres...