Accueil           Lettres       Généalogie      Histoire         Photos      Bibliographie 
 
   .: Vous êtes ici : Lettres > Recherche > Affichage de la lettre n°114
 


IDENTIFICATION LETTRE : 114

Classer la lettre Envoyer par E-mail Imprimer le document

Portefeuille : A    
Lieu :
Expéditeur : de Lannoy  
Destinataire : la Citoyenne de Renaudin
Date républicaine : le 23 Vendémiaire an III de la Républi 
Date grégorienne : 14 octobre 1794
 
à la Citoyenne de Renaudin
rue de France, n° 8
à Fontainebleau

D'après l'espérance que m'avait donnée le Citoyen Carpentras, je ne doutais pas, Citoyenne, que je n'eusse à vous apprendre aujourd'hui l'envoyé de votre affaire au Citoyen Chauveaud ; mais il en est comme de tant d'autres fois où on sort de chez lui. Il a encore remis celà à trois jours. Votre chère nièce n'a pas négligé de le bien tourmenter, je vous assure. Au reste, vous devez être parfaitement tranquille : l'honnêteté du Citoyen Chauveaud vous met à l'abri de toute inquiétude.

J'ai enfin été instruite du sort de vos autres papiers. Lorsque votre chère nièce les a envoyés à Dunkerque pour de là être renvoyés à Nantes, cette dernière ville était en feu et aucun négociant n'a voulu s'en charger. Ce n'est à peu près que depuis huit jours qu'ils sont entre les mains du citoyen dont vous trouverez ci-inclus l'adresse. Si par hasard, le retard nuisait à vos intérêts, ayez la bonté de nous le dire promptement : il y aurait un moyen de réparer cet incident.

Votre nièce est très inquiète du ballot annoncé. Ce n'est qu'aujourd'hui que nous prenons possession de notre nouveau domicile. On y était parvenu pour recevoir ce qui y serait adressé et cet objet n'y est point parvenu. Sans doute, vous savez à qui vous l'avez remis. Si c'est ici qu'il faut le réclamer, vous voudrez bien nous en indiquer les moyens.

Votre nièce vous prie de bien vouloir, Citoyenne, prier la Citoyenne Boyardo de lui faire une petite provision de beurre fondu, si la chose est possible. Nous regrettons bien l'impossibilité d'en faire d'autres dont nous manquons absolument ici.

Recevez, Citoyenne, les respects de votre grande et petite nièce. Je ne suis pas contente de la santé de la première : elle souffre souvent et depuis longtemps, ne quitte presque pas son lit.

Elle vous prie, ainsi que moi, de la rappeler au souvenir du Citoyen Beauharnais et de vos très aimables voisins.

Je suis avec attachement sincère et fraternité

Votre concitoyenne

/ S / De Lannoy

P.S. : Je pense que vous devez être en possession de votre nouveau trésor.

[Haut de la page]
 
 
 
 
 
Mot de passe oublié ?
Nouveau membre ?
 



 

Récital Mercredi 5 Octobre 2011 Institut de France et l'Abeille au Service du Patrimoine au sein de la Fondation Dosne-Thiers

Messe à Rueil-Malmaison lundi 30 mai 2011 à 19H

 

 
Désinscription [?]
 

 

Découvrez dans la boutique :
La boutique du site
et bien d'autres livres...