Accueil           Lettres       Généalogie      Histoire         Photos      Bibliographie 
 
   .: Vous êtes ici : Lettres > Recherche > Affichage de la lettre n°106
 


IDENTIFICATION LETTRE : 106

Classer la lettre Envoyer par E-mail Imprimer le document

Portefeuille : A    
Lieu : à Blois
Expéditeur : Lamairye de Faverolle  
Destinataire : à Monsieur le Marquis de Beauharnais en son hôtel rue Thévenot Quartier Saint-Denis à Paris
Date républicaine :  
Date grégorienne : ce 8 avril 1782
 
Ma sensible reconnaissance, Mon Cher Marquis, ne peut trop vous assurer de tous mes sentiments qui sont, j'ose le croire, dignes de votre bienveillance par mon tendre attachement et ma gratitude que je vous prie d'agréer. Je n'ai pas d'autres moyens pour reconnaître toutes vos bontés que des remerciements à vous offrir ; et c'est bien de tout mon coeur que je vous renouvelle tout ce que je dois à votre bienfaisance et à celle de Madame de Renaudin qui voudra bien ne point douter de la droiture de mon âme qui, je vous assure, Mon Cher Marquis, ne voit et ne peut voir que par les yeux de cette généreuse amie et par les vôtres. Je vous supplie de présenter à cette belle dame l'hommage et la confiance que j'ai en son amitié. Je ne puis vous cacher que mon âme est aussi triste que celle de Notre-Seigneur quand il a fallu aller au Calvaire pour y être crucifié. Je crains, Monsieur le Marquis, que ce malheureux ne me prépare des peines humiliantes et à toute la famille. Je ne sais pas comment la tête ne me tourne pas tant je m'occupe de ma douleur. J'ai gardé jusqu'à présent le silence sur la conduite vis-à-vis des personnes qui m'ont demandé des nouvelles. Il n'y a que Mademoiselle de la Pagerie à qui j'ai confié mes chagrins. Elle a la bonté de me consoler et de m'emmener dîner avec elle. Elle me charge de faire mémoire d'elle auprès de vous, de Madame de Renaudin et de Madame la Vicomtesse en vous faisant à tous mille tendres compliments. La santé est toujours excellente avec un très bon appétit.

Madame de L... m'a fait toucher les 252 livres que vous lui aviez envoyées par rescription. Elle me prie de vous faire passer son épitre avec la même. J'espère que vous ne trouverez pas mauvais que je ne vous envoie que la demi-feuille pour diminuer le paquet. Adieu, Mon Cher Marquis. Je vous souhaite une bonne santé ainsi qu'à Madame de Renaudin et à Madame la Vicomtesse à qui je présente de gracieux compliments. Son cher enfant vient, à ce que l'on m'a dit, comme un champignon et qu'il est beau comme un ange. Je n'en suis point surprise : ils l'ont fait eux-mêmes. J'ai l'honneur d'être, Monsieur,

Votre très humble et très obéissante servante

/ S / Lamairye de Faverolle

[Haut de la page]
 
 
 
 
 
Mot de passe oublié ?
Nouveau membre ?
 



 

Récital Mercredi 5 Octobre 2011 Institut de France et l'Abeille au Service du Patrimoine au sein de la Fondation Dosne-Thiers

Messe à Rueil-Malmaison lundi 30 mai 2011 à 19H

 

 
Désinscription [?]
 

 

Découvrez dans la boutique :
La boutique du site
et bien d'autres livres...